accueil / à propos / contact / lexique / ressources




Avertissements typographiques

Nous ne considérons pas la langue française comme immuable et n'avons pas grand'respect pour les soit-disants « immortels » (en réalité bien réacs) de l'Académie Française. Nous avons un rapport affectif à la langue et prendons donc toute liberté (orthographique, syntaxique, typographique…) qui nous semblera utile ou judicieux.

Le mot "plus" : le +absurde de la langue française (qui veut dire une chose et son contraire)

On a décidé d'écrire, sur l'ensemble du blog, le mot "plus"
- sous forme du symbole "+", quand le "s" se prononce et que le mot désigne quelque chose de supérieur en quantité (ex : "j'ai +d'appétit") ;
- et sous la forme du mot "plu" quand le "s" ne se prononce pas et que le mot désigne quelque chose de nul en quantité (ex : "j'ai plu faim", ou "je n'ai plu faim").

Et on accolera le "+" au mot qui nous semble le +pertinent.

Les tirets à tout va

On aime les tirets. On pourra donc parfois écrire des-choses-comme-ça, parce que ça nous semble +clair et +simple à lire, parce que ça nous semble supprimer une ambiguïté, parce qu'on trouve ça joli…

Il n'y a pas une langue mais plusieurs

Chaque auteur/autrice, chaque texte, pourra emprunter des chemins typographiques différents (que nous prendrons la peine de signifier en début de chaque texte, si cela nous semble nécessaire). On pourra par exemple utiliser/expérimenter différentes formes d'écritures +ou- inclusives.

L'ortho-poésie

L'orthographe est bien+ un outil de domination de classe qu'un vecteur d'égalité. Si un peu d'unicité aide à se comprendre, beaucoup d'unicité crée un langage policé (dans tous les sens du terme) et une connivence par l'usage des codes normatif bourgeois. Nous pensons que l'écriture est aussi le lieu de la recherche, de l'expérimentation et de la poésie. Certaines "fautes" nous apparaissent parfois bien +belles que la norme.

Aller +loin

Sur la masculinisation de langue on se reportera avec bonheur au livre d'Éliane Viennot « Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! Petite histoire des résistances de la langue française » aux éditions ixe.

Nous signaler des coquilles ?

Que nos fôtes soient volontaires ou non (oui on en fait aussi plein d'involontaires !)… vous pouvez, si vous le souhaitez utiliser notre formulaire de contact pour nous les signaler, donner votre avis, nous insulter, nous encourager à ne pas les corriger, nous donner de nouvelles idées typo-ortho-graphique, etc.